credits Laure Bernard

credits Laure Bernard

Le coworking est né à San Francisco en 2005. Des passionnés du digital commençaient à se sentir extrêmement seuls : ils ont cherché à lutter contre la virtualisation de leurs rapports. Ils se sont donc rassemblés et ont mis en place des vraies communautés d’échange et de partage.

Petit à petit, cela a eu un impact assez fort sur le reste du monde du travail. Aujourd’hui, le rapport au travail est bouleversé : les gens ne veulent plus forcément être en CDI, le nombre de freelancers ne cesse de croître, idem pour les slashers, exerçant plusieurs métiers en même temps. Toutes ces personnes veulent désormais rejoindre des communautés professionnelles réelles, revenir vers un socle physique, dénué cependant de toute notion hiérarchique. Un endroit où l’on trouve du sens, du partage, de l’humain.

À terme, il n’y aura plus de bureaux classiques : subsisteront peut-être des sièges mais les entreprises installeront leurs employés dans plusieurs communautés différentes. Les structures seront fragmentées.

Source : http://businessofeminin.com/hanane-el-jamali-coworking-girl-la-parisienne/

Comment